La BIP – brigade d’interventions poétiques

   Si la poésie ne vous aide pas à vivre,
faites autre chose…

(Pierre Seghers)   

 

Commandos poétiques, flashmobs, émissions enregistrées en public
ou dans des établissements scolaires, marathons de mémoire,
la BIP prépare pour la rentrée prochaine  » 3 ou 4 expériences pilotes.
Avis aux amateurs…Emission actuelement diffusée : Yannis Ritsos
Prochaine émission octobre 2017 : Hommage à Charles Cros enregistrée
avec les élèves de 3e du Collège Max Rouquette de Saint André de Sangonis (34)

“ Afriques du monde entier ”

La BIP renouvèle cette année l’événement « marathon de mémoire » pour le Printemps des Poètes, dans le cadre des Discours poétiques 2017 à Pézenas.

Afriques du monde entier F_10x15

Deux heures de poésie dite de mémoire par chacun avec des textes de poètes choisis par tous autour du thème du Printemps des Poètes, cette année : « Afrique(s) ». Nous avons intitulé cette rencontre
« Afriques du monde entier » : il s’agit pour nous de célébrer les Afriques et Africains du monde entier, celles et ceux qui peuplent les continents et nos rêves.

Si vous êtes à court de choix, vous pouvez piocher dans la poémothèque ci-dessous.
Il n’est pas nécessaire de faire long, mais les règles du jeu sont de dire par cœur et de dire des textes d’autrui. Certains sont longs, mais très beaux. Vous pouvez les prendre en charge avec des amis. Si la mémoire vous effraie ne dites qu’une bribe. Faites-nous part de votre choix et de sa durée par mail, afin que l’équipe qui prépare cette rencontre puisse établir une ébauche de conducteur. Ça se passe à 17 heures à l’Illustre Théâtre à Pézenas, l’entrée est libre, mais la jauge étant réduite, il est conseillé de réserver : zigzags@michelarbatz.com.

Ces deux heures de poésie feront l’objet de l’émission de la BIP « Le roman des poètes » en avril 2017. Elle sera réalisée par Radio Pays d’Hérault en Languedoc, et diffusée aussi sur Radio Campus Montpellier, Radio Aviva, Radio Lenga d’Oc ainsi que sur Radio Aligre à Paris.

POEMOTHÈQUE 2017 : « AFRIQUES DU MONDE ENTIER »

Tahar Ben Jelloun – La remontée des cendres
Tahar Ben Jelloun – Femme
Léon-Gontran Damas – Pigments 1937
Léon-Gontran Damas – Sérénade
Leon-Gontran Damas – Solde
Leon-Gontran Damas – Sur le sein
Jorge de Lima – Histoire
Jorge de Lima – Négresse Ancillaire
Robert Desnos – La Girafe
Mohammed Dib – Éléments
Mohammed Dib – Célébration
Edourad Glissant – Ballade
Edourad Glissant – Bretagne
Edourad Glissant – La traite
Langston Hughes – Le Nègre parle des fleuves
Sylvie Kande – quête infinie de l’autre rive 1
Sylvie Kande – quête infinie de l’autre rive 2
Sylvie Kande – quête infinie de l’autre rive 3
Antjie Krog 1
Antjie Krog 2
Antjie Krog – Maman
Antjie Krog – Travaux pratiques
Abdellatif Laâbi – Les Fruits du corps
Abdellatif Laâbi – Les Fruits du corps 2
Dany Laferrière – Chronique de la dérive douce
Dany Laferrière – L’énigme du retour
Nimrod – Au bout du petit matin
Nimrod – Babel, Babylone
Nimrod – La pierre et le sel
Ernest Pépin – Pour Edouard Glissant
Ernest Pépin – Je suis cet homme
Jean Joseph Rabearivelo – Fièvre des Iles
Jean Joseph Rabearivelo – Fruits
Jean Joseph Rabearivelo – Le Bien Vieux
Jean Joseph Rabearivelo – Les Trois Oiseaux
Jean Joseph Rabearivelo – Traduit de la nuitJean Joseph Rabearivelo – Vieilles chansons LX
Jean Joseph Rabearivelo – Vieilles chansons XI
Jean Joseph Rabearivelo – Vieilles chansons XLI
Jean Joseph Rabearivelo – Vieilles chansons XXIII
Jean Joseph Rabearivelo – Vieilles chansons XXVI
Jean Joseph Rabearivelo – Vieilles chansons XXXIV
Jacques Rabemananjara – Antsa 1956
Jacques Rabemananjara – Antsa
Jacques Rabemananjara – Lamba extrait 1
St John Perse – Amitié du Prince
Babacar Sall – Il faudra bien
Babacar Sall – Le lit de sable
Babacar Sall – Parait-il que
Babacar Sall – Sel de mer
Babacar Sall – Si demain on te parle
L.S Senghor – A New York I
L.S Senghor – A New York III
Suzanne Tanella Boni – Cette parole dite
AMOS TUTOLA – L’ivrogne dans la brousse

 

Emission en public spéciale  2016
Mardi 8 mars 2016 20h, Castelnau le Lez (34) “ Les mal connus du grand XXe”

La BIP renouvèle cette année l’événement « marathon de mémoire » pour l’ouverture du Printemps des Poètes, grâce à l’accueil amical de Jacky et Denis Taffanel dans leur atelier, situé au 278 av. de l’Europe (arrêt Charles de Gaulle du tram 2).

F_10x15 F_10x15

Deux heures de poésie dite de mémoire par chacun avec des textes de poètes choisis par tous autour du thème du Printemps des Poètes, cette année : « le grand XXe ». Nous avons intitulé cette soirée « les malconnus du grand XXe », en privilégiant des poètes méconnus ou des poèmes méconnus de poètes plus connus. Si vous êtes à court de choix, vous pouvez piocher dans poémothèque ci-dessous.
Il n’est pas nécessaire de faire long, mais dire par-cœur et dire des textes d’autrui sont les règles du jeu. Faites-nous part de votre choix et de sa durée par mail, afin que l’équipe qui prépare cette soirée puisse établir une ébauche de conducteur. L’entrée est libre, mais la jauge étant réduite, il est conseillé de réserver : zigzags@michelarbatz.com.
Ces deux heures de poésie seront retransmises après montage dans l’émission de la BIP  d’avril 2016.

Voir la vidéo du Marathon poétique du 8 mars 2016

POEMOTHÈQUE  2016  : « LES MAL CONNUS DU GRAND XXe »

Louis Aragon – Le monde qu’on se fait
René Guy Cadou – L’enfant précoce
René Guy Cadou – Refuge des oiseaux
Claude Cahun – Je n’ai rien à t’offrir
Odile Caradec – Citron rouge
Michèle Cavalleri – Poème pour les mineurs
Michelle Cavalleri – Pour Pablo Picasso
Blaise Cendrars – Portrait
René Char – Evadné
Jean Cocteau – Rougir
Robert Desnos – Comme
Jacques Dupin – Grand vent
Nicole Drano Stamberg – Deux poèmes
Roland Dubillard – Donner
Paul Eluard – Dans Paris
André Frédérique – Amour
André Frénaud – Deux poèmes
Jean Follain – Six poèmes
Marie Huot – Chants de l’éolienne
Abdellatif Laâbi – deux poèmes
Henri Michaux – Nuit de noces
Gérard Mordillat  / Barbe Blanche le typo
Alda Merini – cette cigarette
Gaston Miron – Je t’écris
Robert Picamiglio – Si j’étais un oiseau
Jean-Claude Pirotte – J’écoute les gens…
Jacques Prévert – Le doux veuvage
Raymond Queneau – Rue Volta
Jacques Roubaud- Cette photographie…
Jean Rousselot – Plus haut volant
Valérie Rouzeau- sur le papier glacé
Valérie Rouzeau- Je pense aux personnes…
Philippe Soupault – Au crépuscule
Jules Supervielle – La vache de la forêt
Jean Tardieu – Tombeau du Pr Froeppel
Janine Teisson – Poème idiot

L’émission du mois de février 2016
René Guy Cadou

« Rien à frire dans la poêle sans fond de l’avenir
Rien à tirer de la grenouille de l’enfance… »

Une comète dans la poésie du XXe, le fondateur
de l’école de Rochefort, ami de Max Jacob, et mort à 31 ans,
laisse 38 recueils de poèmes de la fraternité…

Lire un éloge de Cadou par Michel Arbatz

 memoirecadou36

Quelques photos des soirées 2014, et 2015 qui furent chaleureuses et … polyglottes!

L’émission de radio « Le roman des poètes »…

… de la BIP  est accueillie sur les ondes de Radio Campus Montpellier, Radio Aviva (Montpellier), Radio Pays d’Hérault, ainsi que Radio Aligre (Paris) radios associatives.  en page d’actualité.
Cette émission parle de la vie de grands poètes connus ou inconnus, avec des montages sonores et lectures de leurs textes; des pauses musicales, des interviews de spécialistes, ou de témoins vivants complètent ce voyage. Pour les prochaines émissions prévues, les jours et horaires voir la page actualités.

Les archives de l’émission sont disponibles ici

Commandos poétiques

“L’idée de commandos poétiques a été lancée à la Comédie de Reims par Christian Schiaretti et le poète Jean-Pierre Siméon. A partir de 2001, je suis allé seul pendant deux ans dans des centaines de classes, sans autre mot d’introduction que “bonjour”, dire devant des gamins sidérés -puis heureux- des textes courts de Norge, Desnos, Michaux, Char, Prévert, Nazim Hikmet et bien d’autres, quelques minutes à chaque fois.
Je l’ai fait un peu partout, dans l’Hérault, où j’habite, et aussi à l’occasion de tournées dans le Nord de la France et dans l’Isère. J’ai voulu rendre cette pratique plus collective, et j’ai invité quelques comédien(ne)s que j’estime à partager cette aventure. Ainsi, en 2002, est née la BIP, qui s’est agrandie et diversifiée depuis. »      Michel Arbatz

La poésie dans la rue

Une idée simple :
Dire la poésie (que la poésie) par cœur, partout et par surprise
Que la poésie : un poème, sinon, rien, c’est notre alcoolisme à nous. No comment. Le silence en dehors du texte poétique : une façon de ne pas banaliser cette parole. Si possible, ne répondre aux questions de curiosité que par un geste, un sourire, ou en donnant le texte imprimé du poème.
Dire par cœur, (et non lire)  c’est un devoir de mémoire,  un signe de l’importance  donné à ces textes, et qui interroge : d ’où vient cette parole, faite de mots simples, de mots de tous les jours, mais qui résonne comme une autre voix?
Par surprise. La BIP ne cherche pas à donner un spectacle de plus, mais à établir un contact vers l’intime entre humains, par le biais de la poésie parlée. Ses interventions sont mobiles, brèves (quelques minutes), et impliquent le courage d’aborder. Peu mais bien suffit : laisser au poème le temps de continuer son chemin dans le cœur de l’auditeur.
Partout, où des humains sont rassemblés, mobiles ou immobiles : dans des librairies, des marchés, des cafés, des bibliothèques, des expos, dans  les queues de cinéma, les postes, les halls d’attente de la CPAM ou de la CAF, les trams et les bus, les conférences trop sérieuses, les écoles etc…

 

Poetry in the streets


La BIP
La BIP est un groupe à géométrie variable d’employés de la poésie,  de créateurs de quiproquos. Son titre est volontairement guerrier, à contrepied des barbaries modernes, pour la fraternité des mots. La BIP intervient  en milieu scolaire sur la demande d’enseignants, comme sur tous les lieux de travail, d’attente ou de paresse, à l’occasion d’événements et de non-événements.

Les BIPeurs disent leurs textes en solo, en duos, en chœur, à pleine voix, en chuchotant au creux d’une oreille, ou en masse, au téléphone, sur les sonos détournées, à travers les fenêtres ou les tuyaux, les hygiaphones et les interphones. Entre fureur et tao, en rapant, en bébégayant, en râlant ou en sirotant. Toujours  brièvement (quelques minutes au maximum) et avec l’assentiment de celui qui écoute.

Le répertoire de la BIP
Notre répertoire est surtout moderne ou contemporain. Ni « tubes »,  ni poncifs, nous préférons faire découvrir les trésors méconnus, même chez les poètes connus.
Nous aimons dire  Desnos, Char, Michaux, Norge, Hikmet, Ritsos, mais aussi Valérie Rouzeau, Jean-Pierre Darras, Marta Petreu, Antjie Krog…
Prévert, Queneau, Ponge, Pessoa, Asturias, Neruda, mais aussi César Vallejo, René-Guy Cadou, Roland Dubillard, Jacques Picamiglio, Rafael Alberti, Andrée Chedid,  etc …

Chaque Bipeur a son répertoire, qu’il renouvèle, et peut rejoindre le chœur dans des textes communs. En additionnant les mémoires, cela fait des dizaines et des dizaines de textes…

La cabane à Poésie
La BIP dispose d’une structure de plein air démontable, la Cabane à poésie : c’est une “fontaine à textes” qu’on peut installer sur les places, dans les cours ou les jardins. De l’intérieur de ce grand cube fermé, et par les tuyaux qui en sortent, les BIPeurs invisibles disent les textes des poètes. Le passant invite à la parole.

La poésie…en cabane!


 

 



 


Compagnie Zigzags
16 bis rue de l’école de droit – 34000 Montpellier – Tél/Fax: 33 (0)4 67 22 15 42
zigzags@michelarbatz.com